Département Technologies & Innovations

 Les nouvelles technologies et les innovations sont un terrain fertile pour les organisations terroristes.

 

Pourquoi ce département est important ?

La Technologie n’est pas neutre. Elle peut être un des meilleurs outils accompagnés par l’IA pour lutter contre le terrorisme et ses financements – mais également notre plus grand ennemi lorsqu’elle est utilisée à des fins criminelles et terroristes.

 

Les organisations terroristes ne manquent pas de créativité lorsqu’il s’agit de trouver des subterfuges pour se financer ! En effet, le secteur des technologies et innovations est un vecteur majeur de blanchiment d’argent. Par l’investissement dans les entreprises technologiques les grandes entités terroristes se servent de ce secteur en plus des financements étatiques.

 

De plus les terroristes utilisent aujourd’hui ces mêmes technologies afin de leur assurer un avantage, un soutien sur le terrain et en cybernétique. En effet, l’utilisation des TIC (technologies d’information et de communication), communications cryptées, exploitation de drones, vidéosurveillance, hacking, social engineering et propagande de masse via les réseaux sociaux… ne sont que quelques exemples d’usage désormais bien connus des technologies par les terroristes.

 

Nos activités

Le département « Technologie et Innovations » de l’OCFT a deux fonctions :

  • Préventive : par la veille permanente
  • Analytique : permettant la qualification du risque et le lancement des alertes pour les autres départements et les décisionnaires.

 

Nous utilisons des moyens technologiques de pointe et l’intelligence artificielle comme des outils des traitements de données de masse pour détecter les signaux faibles. De plus, nous sommes proactifs : par un soutien sur demande aux autres départements de l’organisation, tant sur le plan opérationnel qu’informationnel et également un soutien aux gouvernements demandeurs pour des opérations spécifiques ou de la formation notamment dans le domaine militaire.

 

Par Pedro

Ecrivez-nous: